Lexi-ina : Etymologie et signification

Tiré de la publication de Reteno Ndiaye Auguste https://www.facebook.com/groups/galoa/permalink/2397925010241299/

A
Abelogo
– Traduction en Français : « Désiré(e) ».
– Abelago en Mpongwè
Adandè
– Traduction en français : soit « il l’a renié », soit « il a passé sur le pont, il a traversé le village dans toute sa longueur ».
– d’après l’abbé Raponda Walker : En réalité ce nom est tiré du verbe « Go danda » ( en Français = Passer sur).
– « ADANDÈ »: c’est l’action d’être passé sur (Exemple : Adand’ozende w’Agombe)
Ademba
– Traduction en Français : « il a gouté ».
Adiombompolo
– Traduction en Français : on les a beaucoup mariée.
– Ce nom pourrait venir du fait que dans telle famille on venait beaucoup épouser les femmes.
Adiwenyanga
ce nom est donné à titre de réconfort, pour ne pas penser à un défunt.
Adyayéno
– Ce nom vient du verbe «Dyogo Ayéno».
– Il signifie en Français «si on ne le voit pas»
Agambwè
– Signifie en Français l’orateur
– Dérivé du verbe « Kamba » qui signifie en Français parler.
Agaya
– vient du mot Égaya qui signifie en Français cicatrice.
Agnororulè
– nom du grand fétiche des Agulamba, que l’on donne aux filles aînées du clan.
Agondjo
– Traduction en Français : Plantes médicinales.
– Nom mixte féminin et masculin
– Origine : Nkomi .
– Singulier : Igondjo.
– Ce nom englobe les variétés de plantes utilisées en pharmacopée à but curatif.
– Ce nom était autrefois donné soit à une personne (homme ou femme ) guérie d’une longue maladie, ou le premier né d’une femme qui avait été soignée par les plantes .
Akaga
– Chef de Guerre, arbitre, juge ou encore prêtresse du rite Ivanga.
Akanda
– Ce nom désigne le fils d’une mère initiatrice au rite Ndjembè et Akandè pour une fille.
Akombia
– Traduction en Français «Regroupement».
– C’est le nom d’un village.
Akéndéngué
– Ce nom vient de Kéndé – Kéndé qui signifie en Français tranquille, calme.
– Ce nom était donné chez les Nkomi à l’enfant qui venait après le premier enfant dont la naissance ou la conception avait été difficile, qu’il a fallu aider en prenant des plantes.
Akérè
– Vient du verbe « Go Kéra » qui signifie en Français diviser ou partager.
Aliwa
– Traduction en Français : la route vers le succès.
Alèka
– Ce nom est à l’origine loango (Vili, Lumbu etc) ou il devait se prononcer « Maléka ».
– Il désigne un esprit bienfaisant dont la divinité associé se nomme « Abyala ». (Mabyala chez les Louango)
Aléwina
– Traduction en Français : ne soupçonne personne.
Amalè
– Namalè en Nkomi
– Nyamalè en Galwa
– Ce serait un animal fabuleux qui aurait aujourd’hui disparu.
– Raponda Walker suppose qu’il peut s’agir du lion, mais le lion en Myènè c’est Embongo.
Ambamani
– Ce nom vient de l’expression « Ambé n’amanè » pour dire que les malheurs ne cessent pas.
Ambourouè
– Mbourou chez les Galwa
– est le nom donné à l’enfant né immédiatement après les jumeaux . Il est dit qu’il possède également une certaine force mystique.
Ampoumè
– Vient de Ompouma ou Ompoumo qui signifie l’année ou la nouvelle année.
– C’est le terme consacré pour souhaiter un joyeux anniversaire car cela correspond au passage à une nouvelle année.
Anguilè
– Anguilè ou Menguila vient de wenguila qui veut dire l’aîné en Mpongwè.
– Il est équivalent à Menguila chez les Orungu.
Anina
– Traduction en Français : les esprits.
– Singulier : Inina.
Antchouè
– Traduction en Français : la mer.
– Ntchoua en Galwa, Orungu et Nkomi
Apandina
– Ce nom vient du verbe « Go Panda » qui signifie en Français monter.
– Il désigne l’action de monté
Atchandiè
– Origine Mpongwè
– Ntchandi chez les Galoa, Nkomi et Orungu.
– Il désigne l’enfant qui est né avec un cordon Ombilicale autour du cou.
Avaro
– Traduction en Français : on l’a porté dans les bras.
Avilanagno
– Celui qui vient d’un monde fabuleux
Avouélé
– Origine Nkomi
– Traduction en Français : « Merci ».
– C’est le nom qu’on donnait au troisième enfant d’une femme qui a eu des problèmes pour enfanter et qui a dû recourir au soins pendant ses trois grossesses.
– Ainsi le premier né porte le nom Agondjo, le deuxième sera Akéndéngué.
Avéné
– Traduction en Français : ne manquer de rien.
Awiri
– ou Imbwiri
– Traduction en Français : les génies.
Awongo
– Traduction en Français : « ce que l’on ne doit pas prendre ».
Aworè
– Nom mixte féminin et masculin
– Wora chez les Galwa
– est le nom donné au premier né des jumeaux.
– Aworè est le premier arrivant.
Awuta
– Traduction en Français : ne cherche pas.
– Egalement nom d’une île du fernan-vaz réputé pour ses tradipraticiens.
– Le nom originel de l’île Awuta est Négué-Ngozo (en Français l’île aux perroquets).
Awérégosamu
– Traduction en Français : « toi qui aime les palabres ».
Ayènoué
– Nom mixte féminin et masculin
– Yèno chez les Galwa
– Ondéno chez les Orungu
– est le nom donné au second né chez les jumeaux.
– Ayènoué est en réalité considéré(e) comme l’ainé(é) des jumeaux car en restant en arrière, Ayènoué laisse passer son cadet pour le protéger et garder un oeil sur ses arrières.
Ayéla
– Traduction en Français : être accabler et désespérer.
Azilé
– Traduction en Français : fléau, tribulation, tristesse.
– ce dit de quelqu’un qui est une terreur, quelqu’un d’indomptable.
Azizè
– Azizè sous-entendu ziz’antchoni qui signifie en Français « essuie les larmes ».
– Ziza en Galwa
– Ce nom était donné à l’enfant qui naissait juste après la perte d’une grossesse ou d’un enfant. Azizè venait donc « essuyer les larmes de sa mère ».
D
Djanivenda
– dérivé de « Go Dyana évenda » traduit en Français par « on fonde une famille en faisant des enfants ».
E
Egômbiawéna
– C’est le fait d’enquiquiner une personne, l’exaspérer, avoir une audace tenace qui frise la sorcellerie.
Eliwa
– Traduction en Français : la lagune ou le lac.
– Exemple : éliwa z’Onangué
Eléwanyè
– l’enfant nommé ELÉWANYÈ a ceci de particulier qu’il est né d’une mère morte après lui avoir donné le jour.
– Eléwanyè vient du verbe déwana (oublier en Français). Ce nom est donc une exhortation faite à l’enfant à oublier les conditions dramatiques de sa venue au monde.
Enami
– Traduction en Français : le prestige, la grandeur d’esprit.
– Enanwi en Mpongwè
– expression notable : « énami z’orèma ».
Essongué
– nom donné à un enfant né le premier jour de la lune.
– Ce nom désigne aussi l’épervier et une espèce de poisson bien déterminé.
Evila
– Ébénier, bois d’ébène ou la couleur noir d’ébène .
Evouandénoréma
– Traduction en Français : la beauté c’est le cœur.
Eyaghé
– ou Eyaré
– Traduction en Français : le morceau ou le bout.
F
Fanguinoveni
– Ce nom viendrait de « Ofanguinoveni ».
– Traduction en Français : « par où peut-on fuir sans être vu ».
– Cette question aurait été posé par Numbogo gi djuwa. Qui cherchait à s’en fuir. Plus tard il transmit ce nom, devenu son surnom, à son fils .
I
Ibika
– Traduction en Français : le refus.
Ibékélia
– Traduction en Français : l’espérance.
Idjombayogo
– Traduction en Français : le mariage de sang pur, des nobles.
Imbwiri
– ou Awiri
– Traduction en Français : les génies.
Inanga
– Traduction de Français : le clair de lune.
– Il s’agit d’enfants nés pendant le clair de lune.
Inchonoganga
– dérivé de : Incho n’oganga
– Traduction en Français : l’oeil est le guérisseur.
Inguéza
– Le miroir autochtone à différencier du miroir apporté par les Européens.
– Le miroir autochtone était souvent utilisé dans le cadre des consultations et divinations chez les Nganga.
Iwenga
– D’après Raponda Walker, il s’agit des « Chœurs ». C’est à dire le ou les groupes qui accompagnent les chants d’une mélodie lors d’une veillé de Ndjembè par exemple.
– Ce nom désigne également « le temple » de la société initiatique du Ndjembè, c’est à dire le lieu secret ou se déroule les rituels pendant la retraite des femmes de cette société initiatique.
M
Mbourou
– Ambourouè chez les Mpongwè
– est le nom donné à l’enfant né immédiatement après les jumeaux . Il est dit qu’il possède également une certaine force mystique.
Mpenga
– Sœur ou cousine donnée en mariage par le mari à un parent de sa femme.
Mpira
– Poudre noire
– Poussière noire
– Charbon de bois réduit en poudre.
– Poudre à canon
– Variété de bananier qui a pour caractéristique d’être noir.
N
Nkoma
– Traduction en Français : la lune.
– Il s’agit d’enfants nés pendant une pleine lune
Nkorouna
– Nom mixte féminin et masculin
– Traduction en Français : la spirale.
– Il était généralement donné à l’enfant né avec le cordon ombilicale enroulé autour du cou ou de la tête exactement comme une spirale. Dans la tradition, ce dernier est considéré comme un jumeau.
Ntchoua
– Traduction en Français : la mer.
– Antchouè en Mpongwè
O
Ogandaga
– La santé, la quiétude, la protection, le bien-être et selon le contexte dans un sens plus large cela peut évoquer la bénédiction.
– Quoique les mots spécifiques pour dire bénédiction sont Ampoudjina, Ibôtô, Ozavino.
– Ogandaga est également le nom d’une plante médicinale.
Ogoula
– Traduction en Français : la tempête, la tornade, l’ouragan.
Ogoumbogani
– Traduction en Français : : l’héritage d’autrui.
Ogowè
– Traduction en Français : le fleuve.
– C’est de là que vient le nom du fleuve « Ogooué » qui traverse le Gabon de l’est à l’ouest pour se jeter dans l’Atlantique au niveau de Port-Gentil.
Ondéno
– Nom mixte féminin et masculin
– Ayenoué chez les Mpongwè
– Yèno chez les Galwa
– est le nom donné au second né chez les jumeaux.
– Ondéno est en réalité considéré(e) comme l’ainé(é) des jumeaux car en restant en arrière, Ondéno laisse passer son cadet pour le protéger et garder un oeil sur ses arrières.
Onouvié
– Etymologie : ce nom tire sa source du verbe « go nouva » qui signifie en Français guérir.
– Ce nom signifierait donc « celui qui guérit »
Ossouka
– Sorte de potion utilisé comme talisman.
Owanga
– Traduction en Français : : L’aurore
Ozenga
– Nom féminin
– c’est la gardienne (détentrice d’un pouvoir ancestral), celle qui montre la voie le chemin aux autres enfants
Ozouaki
– Un dérivé Ngwé-myènè du prénom portugais Joachim.
R
Réténo
– Nom composé : Ré (de Rérè) et Eténo.
– Réténo est la contraction de « Rérè » signifiant père, seigneur, voir même dieu dans un autre contexte, et de « éténo » qui signifie cloison, pignon, mur ou pilier soutenant une maison.
– Eteno est le titre que portait le médiateur, l’arbitre, mandaté par le « roi » pour régler les litiges dans les « royaumes » Nkomi, Orungu , et Galwa sous Nkombé y’ Ademba.
– Réténo est donc le médiateur du roi.
S
Salé
– Traduction en Français : Bienvenue
– C’est la salutation chez les Ngwè myènè avant qu’ils n’adoptent le mot « Mbolo » (en Français « Vieux »). Avec « Mbolo » on souhaite à l’autre d’avoir une longue vie, de vivre jusqu’à la vieillesse.
Soulè
– Nom du quatrième né après les jumeaux (chez les Galwa uniquement).
W
Wora
– Nom mixte féminin et masculin
– Aworè chez les Mpongwè
– est le nom donné au premier né des jumeaux.
– Wora est le premier arrivant.
Y
Yèno
– Nom mixte féminin et masculin
– Ayenoué chez les Mpongwè
– Ondéno chez les Orungu
– est le nom donné au second né chez les jumeaux.
– Yèno est en réalité considéré(e) comme l’ainé(é) des jumeaux car en restant en arrière, Yèno laisse passer son cadet pour le protéger et garder un oeil sur ses arrières.
Z
Ziza
– Ziza sous-entendu ziz’antchoni qui signifie en Français « essuie les larmes ».
– Azizè en Mpongwè
– Ce nom était donné à l’enfant qui naissait juste après la perte d’une grossesse ou d’un enfant. Ziza venait donc « essuyer les larmes de sa mère ».

Références bibliographiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.